Présentation de la gamme SD (super deformed) de Good Smile Company qui connait un grand succès : les Nendoroid.

Véritable phénomène mondial, la collection Nendoroid de Good Smile Company s’est imposée auprès des collectionneurs sans grand mal et connait une popularité qui ne cesse de s’accroitre au fil des sorties. Si l’effet buzz des créations Nendoroid s’estompent, d’après certains, de nombreux amateurs continuent à se procurer ces petites figurines d’une dizaine de centimètres afin d’agrémenter leurs vitrines et étagères. Sous la coupelle du studio Nendoron, rattaché à l’éditeur, divers sculpteurs se relient afin de réaliser de nouvelles figurines.

Collection “Nendoroid”
Nendoroid : C’est la version de base, celle que l’on connaît le plus. Avec des visages interchangeable et des accessoires divers et variés, la taille semble avoisiner la dizaine de centimètres.
Nendoroid Petit : Version alternative, cette fois-ci, avec des réalisations beaucoup plus petites, mais qui, la plupart du temps, se vendent par lot. Là, la taille approche les cinq centimètres.
Nendoroid Play Set : Plus récemment, Good Smile Company a débuté une collection de “décors” avec la création de cadre scolaire dans deux set, sortis en Décembre 2008, afin de pouvoir créer un univers pour les Nendoroid.

Nendoroid 00 - Neco Arc vers. WF Nendoroid  Petit - Suzumiya Haruhi no yuutsu Nendoroid Play Set

Pour débuter sa gamme, Good Smile Company a donc misé sur des licences connues, et déjà exploitées : Fate Stay Night, Suzumiya Haruhi no yuutsu, ou encore Death Note. Mais une chose est sûre, ils ont rapidement compris qu’ils tenaient entre leurs mains une sacré mine d’or, et ont immédiatement sortit des versions alternatives limitées. Ainsi, la toute première Nendoroid (la n°00, que vous pouvez voir ci dessus) est une version limitée au Wonder Festival 2006 de cette version . Chose similaire pour la n°2, Saber. Et ils continueront sur cette lancée, déclinant des versions limitées à chaque convention : Ouka est ainsi en deux versions, normale (vendue dans la boutique de Nitro+) et limitée WF. Juste pour vous faire râler, Shad possède la deuxième version qu’il a trouvé durant son séjour au Japon. Ne parlons même pas de Primula, personnage de Shuffle, qui a eut le droit à quatre adaptations, dont une limitée au WF 2008.

Toutefois, les éditions limitées ne concernent pas uniquement les conventions, et cela se confirme de plus en plus. Tout peut devenir prétexte à exclusivité, à notre plus grand malheur. Pour les versions Nendoroid, on peut citer Ryofuko (preuves d’achat des DVD), Shana (coupon du magazine Dengeki), Exelica (vendue avec le jeu PS2). D’ailleurs, je suis contente car Shad risque d’avoir cette dernière! Je la trouve vraiment adorable, mais quand on voit le prix, ça calme. Faut s’arranger avec quelqu’un voulant le jeu PS2..

Du côté de Nendoroid Petit, beaucoup d’exclusivité aussi, comme on peut le voir ici. Le plus souvent, c’est limité à l’achat d’un jeu vidéo ou d’un coffret DVD, mais quand on voit le prix on se dit que si on comprend pas un mot de jap’, s’est une sacré perte d’argent. Dommage, j’aurai bien aimé une mini Taiga, ou les deux demoiselles, ci dessous, tirée de Seto no Hanayome : Seto & Lunar. D’ailleurs, j’adore la photos de la première qui a été faite par Kuma, qui a fait une jolie série de Seto par Orchid Seed (du coup je suis tentée!).

Nendoroid Petit - Seto Nendoroid Petit - Lunar Nendoroid Petit - Spic Mira & Garnet

A l’heure où j’écris cet article, soixante-cinq Nendoroid ont été officialisées, et beaucoup d’autres ont été dévoilées lors des dernières conventions, à l’état de prototypes colorisés, ou non. De nouvelles créations devraient voir le jour, si l’on en croit à toutes les images qui tournent sur le Net. Dans le lot, j’en attends quelques unes : Nao (je possède déjà la première grâce à James), Megurine Luka (je la veux en Nendoroid, pas en Nendoroid Petit), Fate (je veux! je veux!) et Nanoha. Pour le moment, aucune officialisation les concernant, donc, il ne me reste qu’à attendre, en espérant que chacune ait le droit à une adaptation.

Pour ma part, je trouve les Nendoroid vraiment sympathique. Je n’en ferai pas une collection, et je me contente de prendre uniquement les coups de cœur (Shad en a davantage). Car le soucis avec ces figurines, c’est qu’elles sont toutes mignonnes, et toutes les acheter conduit à la ruine. Comme le disait James, “Les Nendoroid c’est le mal!” (lui-même, n’a pas résisté à la tentation et il suffit de rechercher “nendoroid” dans Exelica Meteor pour le constater).

Nendoroid 20 - Binchou tan Nendoroid 25 - Kotona Elegance Nendoroid 36 - Melissa Seraphy

Nendoroid.fr Comme vous avez pu le constater, depuis le début de l’article, j’ai énormément cité le site Nendoroid dans sa version française. En effet, je trouve qu’il s’agit du meilleur site de référencement de Nendoroid francophone. Certes, Tsuki-board ou Figure Database propose aussi cela. Néanmoins, Nendoroid.fr propose de dévoiler chaque projet que l’on trouve sur le Net, qu’il soit officialisé ou non. En mon sens, il s’agit d’une véritable mine d’or d’informations, et j’ai d’ailleurs pu y découvrir beaucoup d’explications concernant certaines versions limitées qui me faisaient de l’œil (Bouh, exclusivités japonaises de mer**!!). Alors, j’ai trouvé ça normal de les remercier de tout le travail avec des liens et des citations. Alors, si vous souhaitez, vous aussi, en apprendre davantage, n’hésitez pas à cliquer sur la bannière ci-dessous. Attention, fan de Nendoroid, ce site vous conduira à la ruine!

Bannière Nendoroid

Pour ma part, j’ai deux Nendoroid en pré-commande : Louise et Kagami version Miku Miku. Mais j’avoue que j’en ai plusieurs qui me démangent : Rin Kokonoe (depuis que j’ai vu la série, mais Shad va la prendre..), Imoko Shishido.. Mais je serai forte, et je résisterai à la tentation. Car vu le prix que coûte désormais une Nendoroid, au choix, je préfère acheter une belle figurine en PVC. Beaucoup, je pense, opte pour cette solution aussi.

Il n’en demeure pas moins que le succès des Nendoroid est incontestable. A côté, Max Factory ferait presque pâle figure avec ses Figmas, qui ne connaissent pas, à ce jour, la même popularité. Mais à la longue, les mini figurines ne lasseront-elles pas les acheteurs ? Je pense que désormais, beaucoup achètent uniquement lorsqu’un personnage qu’il aime sort (c’est le cas me concernant avec Louise), ou en cas de coup de cœur.

Nendoroid 51 - Koharubiyori Yui Nendoroid 64 - Nagi Nendoroid - Sumomo

A propos de l'auteur

Rédactrice et photographe du site internet et du magazine. Accessoirement acheteuse compulsive de figurines et dollfie dream depuis maintenant quelques années, au grand dam de son compte en banque.

3 Réponses

  1. Samael

    C’est dingue, j’adore ces petits personnages mais n’en possède aucuns. Pourquoi ? C’est simple, il y à tellement de trucs qui sortent sans arrêt qu’ils faut bien se limiter. Un jour peut-être…

    Répondre
  2. Leonia

    Samael -> Oui c’est vrai que beaucoup les trouvent mignons, mais privilégient les grandes figurines. Moi-même, je n’en possède que peu, uniquement des coups de cœur ou cadeaux.

    Répondre
  3. italienne38

    mes frere on eu pleins de figurines sa me tue mon grand frere les sort pas de leur boite et moi qui reve d’avoir des figurines ou nendoroid black rock shooter ou vocaloid :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:

    Répondre

Laisser un commentaire