Présentation aujourd'hui de la série d'OAV Holy Knight.

Titre original : Holy Knight
Date de production
: 2012
Studio : Cammot
Genre : Fantastique, Mythe, Amour & Amitié
Saison : 2 OAV de 30 mns
Licence : Non acquise
Synopsis
: Quand Lilith Kishimoto débarque dans la vie du jeune Shinta Mizumura, ce dernier ne sait pas encore que leur destin sont intimement liés. En effet, Lilith est destinée à porter son enfant mais ce n'est pas le genre de chose si facile à mettre en place, surtout que chacun d'eux provient d'une lignée ayant pour mission de s'affronter.

Avis: Dans le premier épisode, l’histoire est présentée très brièvement par une petite immersion dans le passé de Lilith afin que l’on comprenne assez  rapidement la situation présente et ce qu’il en résultera. Autant dire que c’est assez facile de savoir vers quelle direction l’intrigue va se tourner.

 Dès le début, on découvre le double tempérament de l’héroïne, partagée entre son destin (le sort de ses parents étant une bonne source de motivation) et de nouvelles sensations face auxquelles elle se sent perdue (le stéréotype de la fille froide aux premiers abords, mais qui se révèle être pourvue de sentiments). A l’inverse, nous avons un héros un peu niaiseux et passif qui semble être surpris par les situations en permanence (reconnaissons-le, l’arrivée d’une fille qui prétend vouloir un enfant en perturberaient plus d’uns.. non ?). Shinta est toujours accompagné du stéréotype de l’amie d’enfance (amoureuse à gros seins). Quoi qu’à ses heures, notamment durant sa pratique du sport, elle semble montrer une attitude plus affirmée que je trouve davantage intéressante. Dommage que ça ne dure pas.

 Sachez que le premier OAV est essentiellement une mise en bouche pour mettre en place l’histoire et préparer le second OAV et il ne s’y passe pas grand-chose d’intéressant. Malheureusement, ce dernier ne remplit pas toutes les attentes que l’on peut avoir et au final, on lâche l’histoire plutôt déçu car l’intrigue est stoppée net par la fin du deuxième OAV. C’est tout à fait le genre de fin que l’on pourrait avoir si l’on souhaite préparer un anime, mais je ne pense pas qu’une série soit prévue (à confirmer). Du coup, je me suis retrouvée assez frustrée de m'être laissée un peu entrainer dans cette histoire pour finalement si peu (d’autant que tout était prévisible).

Ceci dit, j’ai apprécié la musique de l’opening et aimé Lilith, tant au niveau du chara-design du personnage que de son attitude (étonnant n’est-ce pas ?). Je ne serai pas contre une jolie adaptation en PVC. Sinon, je ne sais pas si je pourrais recommander cette série d’OAV car clairement, c’est assez stéréotypé et sans la moindre fin. Une sorte de Romeo + Juliette sur fond de guerre humain/vampire. Mais bon, le plus simple est de vous forger votre propre opinion.

Ah ! Juste un conseil, il vaut mieux éviter de commencer à regarder la série dans un train.  Le côté ecchi reste assez présent à certains moments et j’ai été surprise sur le coup (donc j’ai fini le visionnage à la maison).

 

Pictures

Source provenant d’AnimeKa Network, Images d'Anime Click.
©  2011 / MAYA MIYAZAKI / CAMMOT, All Rights Reserved.

A propos de l'auteur

Rédactrice et photographe du site internet et du magazine. Accessoirement acheteuse compulsive de figurines et dollfie dream depuis maintenant quelques années, au grand dam de son compte en banque.

Laisser un commentaire