Présentation d'un OAV poétique et plein de douceur que j'ai adoré : Kowarekake no Orgel.

Titre original : Kowarekake no Orgel
Date de production : 2009
Studio
: Electromagnetic Wave
Genre
:  Drame, Cyber Mecha, Amour & Amitié
Saison
: 1 OAV de 25 mns
Licence
: Non acquise
Synopsis : C'est par un jour pluvieux sous une pluie battante que Keiichiro rencontre une androïde abandonnée près d'un temple par son ancien propriétaire. Bien qu'elle ne semble plus fonctionner il décide de l'amener chez un spécialiste pour la réparer. Malheureusement ce dernier est formel le modèle est trop ancien et les pièces nécessaires à sa réparation ne sont plus disponibles. Pourtant une fois la nuit tombée et la lune bien haute dans le ciel la jeune androïde s'éveille comme par enchantement. Keiichiro lui donne alors le nom de Flower et petit à petit s'attache à celle qui lui rappelle son passé.

Avis : Lorsque je suis tombée sur Kowarekake no Orgel par le plus grand des hasards j'ai de suite reconnu Flower. En effet je l'avais déjà vu illustrée par Kantoku un dessinateur que j'apprécie énormement même si le design du personnage est à l'origine celui de POP – du moe moe comme je l'aime-. Alors forcément j'ai voulu visionner cet OAV de 28 minutes et je ne suis absolument pas déçue de cette découverte !

Il est vrai que l'histoire rappelle celles de DearS ou encore Chobits – un robot auquel le héros finit par s'attacher – mais j'ai trouvé l'ensemble très poétique. Bien entendu un OAV pour raconter une histoire c'est court, très court mais j'ai aimé suivre les aventures de Flower et Keiichiro et voir l'influence que cette dernière aura eu sur notre protagoniste. Je ne peux cependant cacher ma déception concernant la longueur de Kowarekake no Orgel qui aurait mérité d'être davantage développé ne serait-ce qu'en deux ou trois OAV pour que l'on puisse s'attacher davantage au personnage, rentrer plus facilement dans l'histoire, mais en savoir plus sur le contexte entourant cette relation.

La fin est très poétique et m'a laissé une bonne impression, m'a marqué. Je conseille vraiment cet OAV qui même s'il reprend le principe de l'acquisition d'un androide traite le sujet d'une autre façon, plus mélancolique et douce. Et puis quand on aime POP on ne peut qu'être comblé par le chara design.

 

Pictures

Source provenant d’AnimeKa Network, Screenshot de ZeroChan.
© 2008-2010 ElectromagneticWave All Rights Reserved

A propos de l'auteur

Rédactrice et photographe du site internet et du magazine. Accessoirement acheteuse compulsive de figurines et dollfie dream depuis maintenant quelques années, au grand dam de son compte en banque.

4 Réponses

  1. Smithy

    Oh, je ne connais pas cet OVA, mais si tu en est tellement enthousiaste, alors je vais le rechercher et regarder.

    Répondre
    • FinalFan

      En plus l’avantage de découvrir très en retard cet OAV, c’est qu’il a été réédité en BD en fin d’année dernière, avec un petit supplément (pas bien intéressant) d’une dizaine de minutes :)

      Perso j’avais bien aimé à l’époque, un visionnage rapide et relaxant.

      Répondre
      • Leonia

        Tiens faudrait que j’essaie de regarder ça alors. Merci du conseil !

Laisser un commentaire