Bilan de cette 15ème édition de Japan Expo avec encore plus de photos !

Arpenter les allées de Japan Expo pendant cinq jours d’affilés avec peu de sommeil pendant deux semaines (oui, je bosse aussi), cela a été difficile, surtout avec une grosse chaleur et beaucoup de monde le samedi et dimanche. Mais aucun regret à faire ce salon une fois de plus, pour rencontrer un tas de personnes et pour bien s’amuser. Malheureusement, aucune autre personne de l’équipe Shadonia n’était présente pour cette édition, mais ce n’est que partie remise. Et d’ailleurs, en contrepartie, vous avez le droit à des articles sur le Japon pondus tout droit dudit pays. C’est pas beau ça ?

Au niveau figurine, je retiens forcément le stand Good Smile Company qui avait de très belles vitrines dont certaines avec de jolis diorama, des conférences intéressantes et un bon staff. J’ai eu de bons souvenirs des conférences animées et participatives avec quelques pointes d’humour et des interviews des deux invités du stand : Kahotan et Akane Eiseihei, que je salue au passage et remercie de s’être déplacées jusqu’en France. Le stand Hobby Japan n’était pas non plus en reste puisqu’on pouvait admirer une vitrine remplie de jolies figurines à l’instar de Dark General de Rage of Bahamut et Lucifer de The Seven Deadly Sins.

Evidemment, on ne pouvait pas échapper à la contrefaçon qui reste collée au salon comme la peste. J’ai notamment retrouvé une Nendoroid 302 à l’effigie de C.C. tirée de la licence Code Geass, qui est en fait une figurine de la gamme Chibi-Arts de Bandai. Mais on pouvait apercevoir d’autres figurines avec des détails assez louches : teint très foncé, rouge à lèvres très prononcé, des visages qui tirent la tronche… Quelques boutiques ont d’ailleurs été contraintes de quitter les lieux mais d’autres subsistaient jusqu’à la fin du salon.

Il y avait une grosse ambiance sur le stand de League of Legends qui réunissait énormément de public. Des hurlements et des cris de joie étaient perceptibles au loin. On pouvait sentir les gros fans du jeu. Il en était également de même pour Super Smash Bros côté Nintendo, avec un grand engouement pour le tournoi. Pas mal de jeux étaient jouables dont Kingdom Hearts 2.5, Tales of Xillia 2, Sonic Boom, Dofus entre autres, et les gens faisaient la queue malgré de longues files d’attente. Il y a eu un jeu que je tenais absolument à essayer : Bayonetta 2, surtout ayant adoré le premier opus. Le gameplay est très nerveux et possède un très bon esthétisme, tout ce qu’il faut pour un bon Bayonetta, et cela m’a vraiment plu. Ça me donne envie d’acheter la Wii U rien que pour ce jeu… J’ai également essayé Soul Sacrifice Delta sur PSVita qui est plutôt pas mal mais cela n’a pas suffit à me convaincre. Les vieux jeux étaient toujours présents sur le salon dont Bomberman sur Sega Saturn, où bonne humeur et pièges sournois étaient au rendez-vous, et le bon Golden Axe sur borne. Seule chose qui manquait : ne pas avoir pu tester The Evil Within par manque de temps, le nouveau jeu sur lequel a travaillé Shinji Mikami, réalisateur de Resident Evil.

Petit tour dans le coin « Amateurs » pour rejoindre le stand Tsundereko qui est toujours au top ! Non, ce n’est pas parce qu’il y a Fate Testarossa en grand… Un stand bien rempli de leurs créations, de goodies et du papercraft (chapeau Vinhnyu). Au final, c’était un plaisir de retrouver le cercle cette année.

Un autre stand qui m’a également plu est celui de Moe’n’Chu où on pouvait retrouver de jolies itashas dont une voiture décorée par Purple Heart d’Hyperdimension Neptunia V et les personnages de Kantai Collection ~KanColle~, ainsi qu’une moto sur lequel se trouve de jolies jeunes filles. Je rêverai d’avoir une itasha Nanoha/Fate… On retrouve aussi les Tokyo Dolls, des poupées sans articulations visibles (niquel pour moi mais pas top côté maintenance), mais aussi des artbooks d’Oyari Ashito, qui était d’ailleurs en dédicace dimanche sur le stand, des dakimakura, quelques figurines et autres goodies.

Niveau Nanoha, je m’y attendais et il n’y a eu aucune surprise : pas de cosplay visible pour ma part, quelques artbooks sur le stand Culture Japan et d’autres goodies à gauche à droite mais sinon, c’est le calme plat. Vivement la sortie du troisième film et pourquoi pas une projection à Japan Expo comme pour le premier film, avec l’arrivée d’une invité de marque (oui, Nana Mizuki, c’est à toi que je pense).

Cette année, aucun concert ou show case pour ma part. Le seul qui m’intéressait était celui de Kalafina mais il y avait la seconde conférence de Good Smile Company au même moment… Le choix n’a pas été simple… Mais il y a eu quand même du lourd cette année avec BerryzKobo, C-ute, 1000say et YOSHIKI qui ont su plaire à leur public respectif.

Côté cosplay, pas mal de Naruto, Shingeki no Kyojin, Sword Art Online mais aussi du League of Legends et Star Wars. Certains étaient vachement bien réussis, d’autres beaucoup moins. Cependant, comme je l’ai dit sur mon second article sur le cosplay, mon préféré reste Alisa Bosconovitch de Tekken Tag Tournament 2.

Enfin, le loot ! Le plus gros de mes achats se sont réalisés chez Good Smile Company (à peu près 200 € de dépensés) et chez les éditeurs de mangas : Ki-Oon et Pika. J’ai eu un petit craquage sur le guide du jeu Hyperdimension Neptunia Re;Birth 1 du stand Culture Japan. Également, les dédicaces de Shinji Aramaki, Katsuhiro Harada, Kalafina, Kahotan et Akane Eiseihei sont aussi dans ce loot. Mention spéciale à Katsuhiro Harada qui me fera toujours sourire avec ses poses et son look.

En résumé, pas mal de rencontres et de souvenirs, une bonne ambiance ainsi que du fric dépensé durant cette 15ème édition de Japan Expo. Merci à tous ceux que j’ai croisés durant le salon et avec qui j’ai passé de bons moments. Au plaisir de vous revoir l’année prochaine si vous comptez revenir, et peut-être avec l’équipe Shadonia au complet cette fois-ci. Sur ce, je vous laisse avec quelques photos du salon en vrac.

Les photos ci-dessus sont la propriété de Shadonia, veuillez nous contacter pour les utiliser.

Laisser un commentaire