De retour de notre escapade à Bruxelles, nous tenions à vous proposer un petit compte rendu sur le concert de Nobuo Uematsu.

Arrivés dans les premiers devant le Conservatoire Royal de Bruxelles, l’attente fut longue avant de pouvoir accéder à la salle de concert. Nous avons d’ailleurs eu le loisir de rencontrer le staff de l’association Belgotaku, souvent présentes aux conventions belges (Made in Asia, Japan Expo Belgium).

Ouverture des portes à 19h15, pour un concert qui a débuté, quant à lui, à 20h. Chanceux, nous avons pu nous installer au premier rang, ce qui nous a permis de pouvoir prendre des photos pendant les quinze premières minutes, sans trop embêter les gens autour (et surtout en prendre plein la vue). C’est d’ailleurs pour cette raison (à cause d’un angle assez limité) que nous n’avons malheureusement pas pu faire de photo du troisième membre Tsutomu Narita, le second pianiste (mon seul regret).

Pendant près de deux heures, nous avons pu écouter une partie du répertoire de Nobuo Uematsu, accompagné de Yoshitaka Hirota (basse) et Tsutomu Narita (second clavier) et ponctué de petites touches d’humour. Car il faut savoir que Nobuo était très enthousiaste à l’idée de faire cette série de concerts. Une première pour lui, qui est habitué à se produire avec son groupe de rock (The Earthbound Papas) ou d’un orchestre (comme avec Distant Worlds). Toutes les deux chansons, il s’adressait au public (via un traducteur) pour nous raconter des anecdotes, comme le fait qu’il connaisse et affectionne la Belgique, car son père y a travaillé, ou encore, que lors d’un concert en Amérique, sur le thème d'Aeris, un jeune garçon a demandé la main de sa compagne et que c’était devenu une petite mode là-bas. A plusieurs reprises, Nobuo Uematsu a fait rire son public, par exemple, en s’excusant car certains ne le voyaient pas car il était caché derrière ses partitions ou en revenant à la fin avec son équipe, affublés de masques de Tintin. Autant de petits éléments qui ont contribué à l’ambiance intimiste et conviviale de ce premier concert.

Vous l’avez sans doute compris, nous avons passé un excellent moment, un bel avant-goût de ce que l’on pourra découvrir en janvier prochain avec Distant Worlds (ça risque d'envoyer du lourd). D’ailleurs, nous avons eu aussi l’occasion de rencontrer des lecteurs et ça, ça fait grave plaisir ! Un grand merci également à toute l’équipe de Wild Faery pour leur gentillesse ! Je vous laisse avec la tracklist (qui se complètera au fur et à mesure) et avec quelques photos. 

Final Fantasy 6 – Terra's Theme
Final Fantasy 8 – Ami's Theme
Blue Dragon -
Lost Odyssey -
Final Fantasy 9 -
The Earthbound Papas -
Extrait d'un morceau de leki
Medley Final Fantasy

[Entracte de 15 minutes]

Enchained Blade EXXiV -
Chanson tirée d'un jeu FAMICOM
Final Fantasy 7 – Aeris Theme
Chanson tirée d'un jeu en production
Last Story – Main Theme
Final Fantasy 8 – Man with the machine gun
Chanson tirée de Fantasy Life
Final Fantasy 10 – To
Zanarkand

Sur ce, je vais me coucher ! :)

A propos de l'auteur

Rédactrice et photographe du site internet et du magazine. Accessoirement acheteuse compulsive de figurines et dollfie dream depuis maintenant quelques années, au grand dam de son compte en banque.

7 Réponses

  1. Papayou

    Le concert était vraiment super :) Les morceaux arrangés en formule 2 synthés et basse donnaient vraiment très bien. On a eu l’occasion de redécouvrir certains morceaux célèbres de la série Final Fantasy et aussi d’autres morceaux de jeux à venir ou d’autres séries moins connues.

    C’était très chouette d’entendre raconter Nobuo Uemastu différentes anectotes sur ses morceaux et qu’il nous raconte son parcours. Au dernier rappel, on a vu qu’il était vraiment ému de l’accueil que lui a réservé le public :)

    Ca nous a fait également très plaisir de vous rencontrer lors du concert ^^ On espère pouvoir remettre ça bientôt dans un salon belge (je n’ai pas vraiment spoilé ;) )

    Pour la track list, je pense me souvenir que la musique du jeu en production de la seconde partie vient d’un jeu dont le nom temporaire est project happiness.
    Le jeu famicom avait un nom contenant sakura … Mais je me demande si ce n’est pas sakura note sur DS et qu’il y ait eu une erreur de traduction, car ce jeu rappelle fort le temps des jeux famicom ^^

    Répondre
  2. A.L.

    J’y étais aussi, je n’ai pas aimé les remix façon boum-badaboum, avec des synthés, et une basse si forte. Comme c’était au Conservatoire, je m’attendais à quelque chose d’acoustique, avec des violons, des flutes, du piano (à la manière de Lara : http://www.youtube.com/user/lara6683 ). Par contre, bravo au compositeur, qui s’est montré bavard et très chaleureux avec le public. Le concert Distant World symphonique me conviendra mieux, je suppose, mais les place sont si chères (même Cécilia Bartoli ou le Philharmonique de Berlin sont moins chers).

    Répondre
  3. Tavin

    C’était un plaisir de vous rencontrer, j’ai apprécié ce concert intimiste, voir Nobuo se confier ainsi c’était vraiment cool. Je suis content aussi qu’il à aimé notre cadeau pour le poster ainsi sur sa page officiel ^^.

    J’ai aussi été au concert du Dock Pullman, mais clairement l’ambiance était plus fort coté belge. Espérons le revoir l’année prochaine… Merci pour l’article !

    Répondre
  4. chezmat

    Bonjour,

    Pour ma part, j’ai assisté hier au dernier concert sur Paris hier après midi. Même ambiance et même plaisir! Je prévois un article sur mon site également. Chez nous, ils sont revenus sur scène avec un masque d’Obélix! Pour Sakura, c’est Sakura note.. Et sur le medley FF, la première musique est celle du train fantôme de FF VI. Les autres, je n’ai pas su les identifier!!

    Répondre

Laisser un commentaire