Makoto Watanabe, PDG de Max Factory avait accompagné le staff de Good Smile Company à la Japan Expo avant de partir pour l'Anime Expo. Voici l'interview qu'il a accepté de nous accorder.

 

Quelle surprise de découvrir non seulement Aki Takanori (PDG de Good Smile Company) mais aussi Makoto Watanabe (PDG de Max Factory) sur leur stand à la Japan Expo. Comme son confrère Makoto Watanabe a accepté de répondre à quelques unes de nos questions. Nous étions accompagnés cette fois encore de Valentin (Shibuya Eki) que nous remercions pour sa traduction.

Pour commencer pouvez-vous vous présenter et nous parler de Max Factory ?
Je suis Makoto Watanabe, PDG de Max Factory. Mon travail consiste à réaliser des figurines. Max Factory est l'inventeur de la gamme Figma représentant souvent des personnages féminins articulés. 

Lors de la production d'une figurine quels sont les critères rentrant en compte  ? L'engouement du public pour un personnage en particulier est-il l'un de ces critères ?
C'est un mélange des deux. Il y a des choses que je vais décider, d'autres qu'Aki-san (ndlr : il fait référence à Aki Takanori) va décider. Une chose est sure il y a des figurines que l'on choisit car on apprécie le personnage mais jamais juste pour cette raison. Nous tenons compte de la popularité du personnage. Donc si un personnage est très apprécié souvent on décide de l'adapter en figurine.

Parmi toutes vos productions laquelle est celle que vous avez le plus apprécié ?
C'est une question vraiment difficile car à chaque fois c'est un nouveau défi. C'est toujours une chose nouvelle et donc intéressante. D'une figurine à une autre, j'essaie toujours de dépasser ce que j'ai fait auparavant.

Dans ce cas quelle est la figurine de cette année qui vous a paru la plus intéressante ?
Je pense que ça serait Kaiji un personnage homme qui a été adapté en figma. Quand j'ai commencé à le réaliser je me suis dis que c'était très intéressant de transmettre ce personnage qui vient d'un manga. (ndlr : vous pouvez voir le personnage sur la fiche de Kaiji de l'éditeur)

Good Smile Company a produit plusieurs Nendoroid pour le projet Cheerful Japan. Avez-vous un projet du même ordre avec des figmas ?
Oui. Tant qu'il y aura besoin nous continuerons de produire des figurines pour ce projet. 

Avec-vous des projets concernant le marché international ?
Pour l'instant rien de concret toutefois nous avons vraiment la volonté de nous exporter vers l'étranger et de faire connaître nos productions. 

La gamme Nendoroid/Figma est une grande réussie. Avez-vous d'autres projets concernant de nouvelles gammes ?
Jusqu'à présent nous sommes déjà très heureux avec ces deux gammes car nous avons eu beaucoup de succès. Nous avons fait les Nendoroid qui représentent des personnages déformés, arrondis à l'apparence très mignonne. Puis les Figma qui sont articulées et plus réalistes. Mais toujours dans l'idée d'avoir quelque chose qui tient dans la main. Nous sommes déjà heureux que les gens aient accepté ces produits là. Mais nous cherchons toujours de nouvelles idées pour permettre aux collectionneurs d'explorer de nouveaux horizons en matière de figurine. 

Enfin un message à adresser à la communauté française ?
J'aime beaucoup la France. Mais aussi les français car je vois que vous recevez beaucoup de la culture japonaise et que vous appréciez ce que l'on fait. Je voudrais donc continuer à surfer sur cette vague et offrir aux français ce qu'ils veulent même si nos pays sont assez éloignés.

 

Nous souhaitions remercier une fois encore O Utsumiya qui a permis cette rencontre et Makoto Watanabe qui a accepté de répondre aux questions de Shadonia. A noter que depuis l'interview une Figma de Miku Hatsune a fait son apparition dans le projet Cheerful Japan. Il était possible de la commander sur le shop online.

Ci-dessus quelques productions de Max Factory.
Photos officielles © Max Factory.
Crédits photo Makoto Watanabe © Japan Culture Agency Blog (lien)

A propos de l'auteur

Rédactrice et photographe du site internet et du magazine. Accessoirement acheteuse compulsive de figurines et dollfie dream depuis maintenant quelques années, au grand dam de son compte en banque.

6 Réponses

  1. Yomigues

    Interview très intéressante et bon sang, c’est la grande classe quand même d’avoir pu lui poser toutes ces questions !

    Apparemment, une troisième gamme de figurine n’est pas à exclure, je me demande ce qu’ils vont bien pouvoir pondre… 8)

    Répondre
    • Leonia

      Oui on était très heureux et fier qu’il accepte de répondre à quelques questions. On aurait aimé que cela dure des heures mais bon ^^ En tout cas merci de ton message !

      Répondre
  2. Synthese

    Un petit homme très cultivé et tres sympathique qui était tout aussi contant d’être interviewer par Shadonia.
    Sinon très bonne interview et très interessante.

    Répondre
    • Leonia

      Merci beaucoup pour ton aide lors de cette interview. Sans toi on aurait surement pas pu la réaliser !

      Répondre
  3. Bakayaro

    Merci pour cette interview (encore une fois trop courte mais bon c’est mieux que rien) qui coïncide avec l’arrivée de ma toute première figma. Et pas n’importe laquelle, la centième pour faire les choses en grand: Hatsune Miku Append.
    J’ai toujours été rebuté par les articulations (disgracieuses sur les parties de corps nues et « limite » quand c’est habillé) mais cette fois je vais voir ce que cela donne en vrai et peut être les voir autrement une fois en main.

    Répondre
    • Leonia

      Oui c’est court, mais c’était une interview non prévue donc on s’est callé sur le temps qu’il avait à accorder. On se rattrapera une autre fois si c’est possible ^^

      J’aime beaucoup la version Append De Miku mais je n’ai pas encore cédé au figma (je ne suis pas une adepte des articulations)

      Merci pour ton message en tout cas !

      Répondre

Laisser un commentaire